MANDOLIN 2010 versus WATERSTONE 2010 – SYRAH

MANDOLIN (CENTRAL COAST) : Cette cuvée est issue de vignes encore très jeunes  (7 ans) de la Côte Centrale (AVA) située au sud de San Francisco. Ici les vents puissants, les nombreuses journées ensoleillées associées aux brouillards de l’océan, se combinent pour permettre au raisin de mûrir lentement. D’ailleurs on le ressent immédiatement en bouche, fruit et acidité s’équilibrent parfaitement.
La fermentation alcoolique se fait en cuve inox thermo régulée pour préserver le fruit, mais  la malo-lactique se fait en barrique de chêne français (20 % de neuf), et y reste 18 mois avant la mise.
Au nez, avant et après aération, on est en présence de raisins très murs (arômes de myrtille,  cassis, épices et vanille), la bouche confirme cette impression de maturité, de gourmandise, mais sans que la matière soit écœurante, grâce à une belle acidité qui assure la fraîcheur et qui porte le vin. Par contre, je fais une critique sur ce vin, les sont rop grossiers et asséchants, cela vient de la barrique. Brent m’explique que les vignes sont encore jeunes et supportent moins bien l’élevage que les vignes plus anciennes de Waterstone, que cela va s’arranger avec le temps… Voire…à redéguster dans un ou deux ans. Cette bouteille sera prochainement commercialisée sur ce site.

Deux cartes des vignobles de Californie divisés en 5 régions et 38 comtés (districts), subdivisés en American Viticultural Areas au nombre de 212 et pas seulement situées en Californie

Carte des 38 Comtés

  Carte des 5 grande régions viticoles de Californie

WATERSTONE (NAPA VALLEY – CARNEROS) : Les vignes de 17 ans poussent sur les pentes de la vallée du Carneros (Distric de Napa Valley), région réputée fraîche et aux sols volcaniques, donnant  de petits rendements et des vins très concentrés. Ici les raisins sont récoltés à maturité optimale, éraflées, immédiatement lancés en fermentation en baies entières dans des cuves ouvertes, dont les chapeaux sont enfoncés dans le marc manuellement pour donner le maximum de d’arômes et le minimum de tanins durs. Après  fermentation, le vin est place en petits fûts de chêne français pendant deux ans (1/3 neuf, 1/03 d’un vin, 1/03 de deux vins) Le vin est ensuite filtré un minium avant mise.
Cette cuvée 2010 offre des arômes de baies très mûres et de poivre, des touches de tabac et de moka. En bouche une immédiate impression de plénitude emplie la bouche, sur des notes de myrtille, puis de mûre, une légère touche de minéralité, vite rattrapée par un boisé encore présent mais très maîtrisé et qui commence à se fondre avec la matière du vin. Ici on n’a aucun caractère asséchant, mais une bouche complexe dense et qui n’en finit pas. C’est déjà une grande bouteille.

Carte des AVAs de NAPA VALLEY

Sans titre3Cette bouteille sera bientôt disponible à l’achat chez nombre de bons cavistes, en restauration parisienne et sur le site fine wine world.