De cette magnifique dégustation, rendez-vous annuel des connaisseurs, à laquelle sont conviés les professionnels uniquement, j’ai sélectionné parmi la cinquantaine de domaines, quelques joyaux que je vous présenterai tout au long du mois d’avril, entre autres nouvelles…

Domaine FL – SAVENNIERES et ROCHE AUX MOINE

blog

blog2

 

 

 

Avant de  commencer à parler de ces magnifiques vins d’Anjou, pour ceux qui ne comprennent – et ils ont des excuses – plus rien au classement des vins de la région, moi non plus, on m’a tout réexpliqué, voici les nouvelles appellations depuis 2010 du bas en haut de l’échelle qualitative, on commence par le bas bien que ce soit en haut de la liste !

Coteaux du Layon (appellation Village)

Layon Chaume (Lieu dit)

Chaume (1er Cru)

Quarts de Chaume (Grands Cru)

 

Les amateurs de vins de Joe PITHON vont être déçus, ce n’est plus lui qui est aux commandes mais ce jeune et sympathique vigneron, ou plutôt son Papa, un industriel de la téléphonie… Pourquoi ? A votre avis.. Joe était et est toujours d’ailleurs, un homme de cœur et un grand vigneron, mais la gestion n’est pas « son truc »…Voilà classique, mais bien triste. Ceci dit le successeur continue à travailler dans la grande tradition de Joe avec des vins d’une minéralité, d’un fruit, d’une élégance exceptionnels. Sûrement les meilleurs vins blancs de cette dégustation pourtant assez exceptionnelle aux côtés des Chablis de LAROCHE, des grands vins blancs de Provence de Château BAULIEU Domaine Villa BAULIEU le joyau du Château) et de très grands Bordeaux, j’y reviendrai…

Chamboureau – Comme le nom du Château que les vignes entourent – est un Savennières, donc 100 % Chenin, sur schistes argilo – sableux. Ce vin à la vivacité fraîche égaie plaisamment le palais (surtout après deux pauvres Pessac Léognan pourtant très bien vinifiés, mais le terroir n’ y est pas…). Monsieur Fournier Longchamp m’explique que « cette fraîcheur liée aux roches métamorphiques qui changent le PH, font que « les vins n’ont pas besoin de faire leur malo… » .Bien leur en a pris ! Ce vin est à la fois frais, gourmand, puissant, complexe et élégant. On boirait volontiers toute la bouteille, allez çà deux, enfin avec vraiment un amateur et qu’on aime bien … Quant au Roche aux Moines sur terroir de schistes 100 % on est sur une finesse, une puissance, une distinction propres aux grands chenins, mes meilleurs vin d’Anjou depuis la dernière dégustation de la Coulée de Serrant 2008 de Nicolas « Le Grand ». Ces bouteilles sont vendues au public respectivement 15,60 € et 36 €. Honnêtement la différence ne me semble pas tout à fait justifiée, mais on n’est plus chez Joe et le marché est le marché …

Image

Image


En sortant de cette magnifique dégustation au Georges V, une, non magnifique, exposition d’automobiles de collection… Les autos ce n’est pas mon truc, mais là j’ai quand même été bluffé par cette BUGATI modèle unique, on est dans l’oeuvre d’art également, mais juste un peu plus chère que cette belle bouteille de Savennières ou Roche aux Moines !

 A bientôt pour le prochain Post sur cette mémorable dégustation